Guide d’apprentissage MST :: RoboTIC

Logo RÉCIT
Accueil du siteDéfis/Activités
Un premier contact avec la robotique
vendredi 31 août 2007
par Pierres
popularité : 1%

Dans plusieurs écoles de la commission scolaire des Premières-Seigneuries, l’année 2004-2005 a permis une première prise de contact avec le monde de la robotique. Le plus souvent intégrée à une situation d’apprentissage sur l’espace, cette initiation a été très appréciée par les élèves et les enseignants qui l’ont vécue. Elle a été vécue par des élèves du troisième cycle du primaire.

Après une mise en situation qui définit ce qu’est un robot, les élèves sont amenés à identifier les principales parties du robot et à comprendre son mode de fonctionnement. Par la suite, on discute des problèmes reliés à l’exploration spatiale et particulièrement de celle de la planète Mars. Il est alors possible de mettre en lumière la nécessité d’utiliser des robots pour réaliser la tâche. Voici certaines pistes de discussion proposées aux élèves :

- Durée du voyage versus oxygène, carburant, nourriture et déchets.
- Dimension d’un habitacle, poids du vaisseau et consommation de carburant.
- Températures extrêmes, radiations et atmosphère.
- Communications (temps de réponse) et capacité du robot de prendre certaines décisions.

Le défi suivant a été proposé aux élèves : créer un robot capable de se déplacer dans un environnement hostile qui, lors d’un impact frontal, est en mesure de réagir en reculant et en changeant de direction.
Le travail s’est effectué en équipe dont les membres ont assuré tour à tour les rôles ci-dessous :

- Lecteur (lire le plan de construction)
- Responsable du matériel (recherche des pièces)
- Constructeur (assembler le robot)
- Programmeur (entrée du programme sur l’ordinateur)

De plus, une courte présentation du logiciel Robolab par l’enseignant ou l’animateur du RÉCIT a permis aux élèves de s’approprier le logiciel et de comprendre le fonctionnement du module Pilot 4.

Généralement, dans une durée de 2h30 minutes, toutes les équipes ont réussi la tâche et certaines ont même exploré plus loin et ajouté des options au robot et des paramètres au programme. Par exemple, le robot allume une lumière lorsqu’il recule. D’autres ont trouvé comment composer de la musique et la faire jouer par le robot.

par François Bédard, CSPS.

 

Question ou commentaire?