Guide d’apprentissage MST :: RoboTIC

Logo RÉCIT
Accueil du siteÀ propos de la roboTIC
Pourquoi la robotique en classe ?
vendredi 31 août 2007
par Pierres
popularité : 100%

La robotique est une science et une technologie où l’on imagine et/ou on construit un robot.

Pourquoi la robotique est-elle vue comme faisant partie de la science et de la technologie ? Les élèves réalisant un tel projet font de la technologie et leurs démarches se déroulent généralement de manière scientifique.

Si l’automatisation est simplement le résultat d’une machine conçue pour effectuer une tâche ou un groupe de tâches précises, un robot peut effectuer des tâches beaucoup plus variées dans des conditions plus diversifiées ; il s’agit d’une forme évoluée d’automatisation. La robotique fait office de média par lequel on peut enseigner des compétences à différents niveaux. En plus de mettre à profit leurs aptitudes techniques et leurs aptitudes en programmation, les élèves doivent faire appel à leurs aptitudes en résolution de problèmes ainsi qu’à leur créativité pour construire des robots qui effectuent des tâches précises devant évoluer dans certaines contraintes environnementales.

Les enseignantes et les enseignants qui ont maintenant introduit la robotique dans les différentes démarches d’apprentissage des élèves réalisent rapidement que les élèves qui utilisent la technologie doivent être autonomes dans leurs apprentissages. De plus, la robotique améliore les aptitudes en résolution de problèmes, en gestion du temps, en travail d’équipe (coopération avec les pairs) et en planification. Elle donne également aux élèves une meilleure estime de soi et une plus grande confiance, les préparant du même coup à entreprendre des tâches plus ardues.

Il est intéressant de constater que la robotique devient rapidement un prétexte à la réalisation d’apprentissage transdisciplinaire. Que ce soit une production écrite en français, des mesures à prendre, des tableaux statistiques à créer, des transformations de mesures prises sur le champ, les élèves peuvent réaliser des tâches touchant plusieurs domaines d’apprentissage et domaines généraux de formation. Le développement des compétences transversales est également pleinement sollicité.

L’utilisation de la robotique (en lien avec le programme de formation de l’école québécoise) nous permet de croire qu’il devient possible d’initier les élèves assez tôt aux sciences et aux technologies au primaire.

 

Question ou commentaire?